expocollective rêves et enchantements
rêves et enchantements

Donc, cette année, nous allons vous proposer de prendre ce temps, de vous évader, de vous émerveiller, de vous enchanter.
Nous avons fait un choix d’œuvres qui tout au long de la saison seront propices :
au jeu
à l'évasion
à la déconnection
à l'oisiveté
au laisser aller
à la construction mentale
à l'ouverture et à la surprise.
Ces œuvres comme des possibles architectures hétérotopiques. Concept forgé et énoncé par Michel Foucault en 1967 lors d'une conférence intitulée "des espaces autres" Des espaces physiques dédiés à l'utopie.
Des espaces concrets qui hébergent l'imaginaires. Des espaces virtuels et fondamentalement, essentiellement irréels.

Venez on va rêver et imaginer ensemble un univers enchanté !!!

le dossier de presse

2 AVRIL > 15 JUIN 2024 2 AVRIL > 15 JUIN 2024
Quoi ? Quoi ?

Donc, cette année, nous allons vous proposer de prendre ce temps, de vous évader, de vous émerveiller, de vous enchanter.
Nous avons fait un choix d’œuvres qui tout au long de la saison seront propices :
au jeu
à l'évasion
à la déconnection
à l'oisiveté
au laisser aller
à la construction mentale
à l'ouverture et à la surprise.
Ces œuvres comme des possibles architectures hétérotopiques. Concept forgé et énoncé par Michel Foucault en 1967 lors d'une conférence intitulée "des espaces autres" Des espaces physiques dédiés à l'utopie.
Des espaces concrets qui hébergent l'imaginaires. Des espaces virtuels et fondamentalement, essentiellement irréels.

Venez on va rêver et imaginer ensemble un univers enchanté !!!

le dossier de presse

Rendez-vous le 2 avril pour l'ouverture de l'expocollective

Attention, nous sommes FERMÉ la semaine du 15 au 19 avril inclus. (on prépare tout pour la nuitnumérique)

 

Les Samedis

Samedi 6 avril : Ouvert tout public
10h > 12h & 14h > 17h30

Samedi 13 avril :  Ouvert tout public + Visite tout-petits (à partir de 18 mois) à 16h

Samedi 20 avril : nuitnumérique#21

Samedi 27 avril : fermé

Samedi 4 mai : fermé 

Samedi 11 mai : fermé

Samedi 18 mai : ouvert pendant MAKERLAND

Samedi 25 mai :  Visite tout-petits (à partir de 18mois) à 10h + Visite famille à 16h

Samedi 1 juin : Ouvert tout public

Samedi 8 juin (Saint-ex + Manège) : Visite tout-petits (à partir de 18mois) à 10h + Visite tout public à 16h

Samedi 15 juin : Ouvert tout public

En famille, entre amis, en groupe scolaire, vous pourrez explorer pleinement la thématique de saison. 
L'occasion, autour d'une visite guidée, d'échanger sur son expérience et sa rencontre avec l'oeuvre.

Graphisme : @pse.graphisme

INFOS PRATIQUES
2 AVRIL > 15 JUIN 2024
Entrée libre.
Accessible à tous.

Horaires
Lundi : fermé
Mardi 14h > 20h
Mercredi : 10h > 12h et 13h30 > 20h
Jeudi : 14h > 20h
Vendredi : 14h > 20h
Samedi : 10h > 12h / 13h30 > 17h30

Pendant les vacances scolaires:
Du lundi au vendredi : 10h > 12h / 14h > 17h30

Nous sommes exceptionnellement fermé le week end de l'Ascension !
Visites guidées / groupes et scolaires
Charlotte vous concocte des visites sur-mesure gratuites sur simple demande.

charlotte.deletang@saintex-reims.com

Tout public : du mardi au samedi.
Scolaires : du lundi au vendredi.
Entrée libre.
Accessible à tous.

Lundi : fermé
Mardi 14h > 20h
Mercredi : 10h > 12h et 13h30 > 20h
Jeudi : 14h > 20h
Vendredi : 14h > 20h
Samedi : 10h > 12h / 13h30 > 17h30

Pendant les vacances scolaires:
Du lundi au vendredi : 10h > 12h / 14h > 17h30

Nous sommes exceptionnellement fermé le week end de l'Ascension !
Charlotte vous concocte des visites sur-mesure gratuites sur simple demande.

charlotte.deletang@saintex-reims.com

Tout public : du mardi au samedi.
Scolaires : du lundi au vendredi.
PARCOURS D'OEUVRES
"As We Are Blind" de Véronique Béland
Et si… l’on pouvait capter son aura du moment en image et en musique.
«As We Are Blind» vise à instaurer une relation intime et privilégiée entre l’humain et la technologie, de manière à lui faire prendre conscience de la qualité de sa propre présence dans l’œuvre. Ici, ce n’est pas la musique qui génère des émotions : c’est l’état émotionnel du spectateur qui est à l’origine du corpus musical.
"miss Christmas" de Vadim Fishkin
Et si… les ombres qui nous entourent nous plongeaient dans un monde parallèle, celui des rêveries.
Avec miss Christmas, Vadim Fishkin convoque un possible, un ailleurs, il met à l’épreuve les limites de la faisabilité technique face aux faits de la science, à l’expérience individuelle directe et à l’imagination. L’installation lumière/ombre présente un paradoxe visuel qui subvertit une loi fondamentale de la perception humaine. L’image en mouvement créée par les ombres se détache de l’objet réel et son image créée en ombre nous projette dans un autre monde.
"Fabularbre" du Collectif les Yeux d
Et si… les arbres nous montraient leurs pouvoirs magiques.
Fabularbre est une création tout public qui invite à poser un regard différent sur les arbres et à prendre conscience de l’énergie qu’ils déploient au delà de notre perception. Le projet présente des arbres singuliers à travers une collection de paysages qui rend visible ce qui est invisible, met en mouvement ce que le temps humain ne perçoit pas et révèle les fabuleuses activités végétales. Les Yeux d’Argos ont mis en lumière et en œuvre 4 plantes et leurs écosystèmes. Fabularbre est une invitation interactive à la découverte du végétal, nous éclairant sur la mue méconnue des arbres, leurs systèmes de défense et d’entraide ainsi que leur capacité d’adaptation parfois insoupçonnée. L’installation sera visible du 2 avril au 11 mai 2024 uniquement.
"Remanenc.es" de Grégoire Gamichon
Et si…nous pouvions, ensemble, construire une mémoire collective et immatérielle d’un lieu de vie.
Remanenc.es est un dispositif visant à constituer une mémoire collective et immatérielle en collectant les souvenirs des habitant.e.s des lieux dans lesquels il est déployé. Le dispositif se compose de carreaux de céramique fabriqués à la main et d’une plateforme numérique sur laquelle les visiteur.euses sont libres de déposer leurs souvenirs. Chaque carreau est orné d’un code QR unique menant à une version numérique de l’endroit où le carreau est posé. Cet espace numérique réalisé grâce aux techniques de photogrammétrie sert d’écrin et d’interface de lecture et d’écriture à la mémoire du lieu. Production Saint-Ex, dans le cadre de l’AMI création numérique de la Région Grand-Est.
"In Urbe" de Ugo Arsac
Et si… l’on pouvait flotter, arpenter ou encore visiter des souterrains comme si nous étions dans un rêve.
Dans son installation In Urbe, l’artiste Ugo Arsac s’est intéressé aux souterrains des villes. Sous nos pieds se cache en effet un vrai labyrinthe, tout un monde que l’on ne devine pas à la surface, composé de réseaux d’égouts, de lignes de métro, de cryptes et de circuits électriques. Comme un explorateur, il a parcouru les souterrains de Paris pendant des jours, et a scanné les espaces qu’il a visités pour en créer une carte en 3D, un puzzle de différents endroits. Le visiteur est invité à explorer ces espaces inaccessibles et à s’immerger dans ce monde virtuel à l’aide d’un casque VR. La création sonore a été conçue à l’aide de matériel directement collecté en souterrain grâce à de petits micros expérimentaux. Production : Le Fresnoy – studio national des arts contemporains L’oeuvre fait partie du catalogue d’oeuvres d’art numérique de l’Espace Multimédia Gantner sur le Territoire de Belfort
"l
Et si… il était possible d’aider un personnage de jeux vidéo avec de vraies constructions physiques dans sa quête.
Pour ce projet l’envie était d’impliquer le spectateur avec une interface différente des jeux habituels, de mêler jeu vidéo et construction traditionnelle. Le joueur doit aider l’allumeur de réverbères dans sa tâche, sans pouvoir contrôler directement ses mouvements. Les réverbères sont isolés sur des îles volantes, les joueurs doivent donc aider le personnage en plaçant physiquement de véritables Kaplas (des planchettes de bois) pour dresser des ponts. Mais attention ! L’ombre du joueur devient elle-même un danger pour l’allumeur... car elle peut éteindre les réverbères....
"Rope" de ief Spincemaille
Et si… une oeuvre, pouvait être un lien, un prétexte à, un banc, un espace convivial et d’échange.
«Rope» est une corde de 11 mètres de long et 30 cm de diamètre. Rope a été fabriquée de manière disproportionnée ce qui lui fait perdre sa fonction première. Ief voyage dans le monde entier avec Rope pour lui donner une nouvelle signification. En plus de créer une œuvre d’art impressionnante, Ief Spincemaille a réinventé le concept de siège sans le réaliser. Des cordes de 60 et 6 mètres sont actuellement utilisées par des villes, des entreprises et des clients privés pour créer des espaces sociaux temporaires, pour jouer et pour nouer des formes et des rencontres. Grâce à une machine de tressage mobile, Rope peut être tressée sur place avec ou sans l’aide de la communauté locale ou du client. Rope est une sculpture sociale : un moyen qui rassemble l’imagination et les gens. Saint-Ex a fait le choix d’acquérir Rope et elle sera au coeur de toutes nos prochaines rencontres, comme un lien entre chacun, comme un lien entre les expériences proposées et le public. Crédit photo : Vincent Noir
"OLA LA !" de Julien Paci
Et si… l’on pouvait voir sous nos yeux, un ballet hypnotique de joie partagée en continu.
«OLA LA !» s’anime, s’étend tel un champ de jeu infini. Cette création unique se présente comme une expérience sensorielle, fusionnant la vision moderne de la peinture avec sa toile et l’excitation contagieuse des stades de football. Le mouvement se révèle au cœur de cette œuvre. Les rideaux s’animent, insufflant vie et dynamisme à l’ensemble. Ils se mettent à danser et ondulent de manière synchrone pour recréer le phénomène emblématique de la ola. Une onde visuelle dorée se propage à travers la toile, évoquant l’effervescence des foules en liesse. Chaque pli des lamelles, chaque frémissement, raconte une histoire unique. L’ensemble forme un ballet hypnotique, une célébration artistique de la joie partagée, de l’unité dans la diversité, et de l’énergie commune. «OLA LA !» transcende la frontière entre le statique et le dynamique, entre l’art contemplatif et l’expérience immersive. C’est une ode à la communion, une célébration de l’euphorie collective.
"Shooting Stars" de Antonello Ghezzi
Et si… l’on pouvait voir de près une étoile filante passer dans Saint-Ex.
Shooting Stars propose la possibilité de capter ou de voir dans le lieu d’exposition, les étoiles filantes qui passent dans le ciel méditérranéen. Lorsque la lumière s’allume cela signifie qu’une étoile filante vient de passer en temps réel. Cela est rendu possible grâce au Radiotélescope Northern Cross qui est relié à la Medicina Radio Observatory de Bologne (IT).
"Exhale" de Lawrence Malstaf
Et si… l’on pouvait voir un être gigantesque et fantastique vivre dans le manège.
Un énorme ballon gonflable emplit la piste du Cirque au Manège de Reims et se transforme lentement. Telle une créature fantastique, il respire, s’étend, se rétracte, vit. Plasticien à la renommée internationale, Lawrence Malstaf, nous propose cette forme plastique mouvante avec un texte sur les origines et l’évolution de la vie sur la planète Tellus, écrit par l’écrivain-biologiste norvégien Vibeke Thorp. Oeuvre visible uniquement au Manège de Reims du 6 au 12 juin 2024. Crédit photo : Ischa Tallieu